A partir d’enregistrements sous-marin réalisés au large de la baie de Calvi par les scientifiques du projet « sea grass experiment » pour mesurer le métabolisme et l’écosystème des flux de carbone sous la mer; nous proposons, Cyril Burget et moi -même, comme introduction à cette soirée du 24 janvier 2017 de la Semaine du Son « de la bioacoustique à l’éco-acoustique », une installation poétique pour « écouter le chant des herbiers de posidonies » au Musée de la Marine.

écouter les herbiers de posidonies

Les algues sont des organismes vivants ultra-sensibles.

Cyril Burget, sociologue et plasticien, en est convaincu, puisque à l’aide d’une technique d’impression sans chimie il mémorise dans la peau de l’algue les visages des disparus du Chili.

De mon coté, je m’intéresse depuis quelques temps à restituer le son du vivant, à écouter le silence.

Nous partageons tous les deux un présupposé qu’il ne peut y avoir de vie sans échanges et sommes à la recherche de la parole naissante dans ce berceau de l’humanité.

Si les algues conservent la mémoire de tout ce qui les touche, ce que personne ne conteste pour les rayons lumineux, qu’en est-il des vibrations sonores ?

Nous sommes prêt à formuler une espèce de « folie ».

Non seulement ces végétaux marins sont marqués par ce qui les atteint, mais nous imaginons qu’ils ont développé une espèce de langage.

Il n’y a, bien entendu, aucune assurance scientifique à cette hypothèse, mais un faisceau de possibles qui fait dire que l’aventure mérite d’être vécue.

Un vaste projet « les voix de la mer » est donc né de ce désir de rencontre.

Il a pour objectif de proposer des installations sonores et visuelles, où, grâce à un dispositif de Son en Relief, le visiteur pourra être immergé dans l’univers inconnu de l’algue.


CONVERGENCES

Ce projet collaboratif suscite un grand enthousiasme et une formidable synergie créatrice prend naissance.

Accompagnent déjà, des chercheurs comme :

  • Myriam Valero, Directrice de recherche au CNRS de l’Unité mixte internationale de Biologie évolutive et écologie des algues de la Station Biologique de Roscoff.
  • Line Le Gall, Maître de conférences au Muséum National D’Histoire Naturelle, Chargée de conservation des Microalgues de l’Herbier National au M.N.H.N.
  • Jérôme Sueur Maître de conférences au M.N.H.N. qui facilite l’accès à quelques trésors scientifiques.
  • Camille Desjonquères qui vient de soutenir une thèse sur : Ecologie et diversité acoustique des milieux aquatiques.
  • Paulo Felisberto et l’équipe de l’Université de l’Algarve qui ont enregistré à plusieurs reprises les herbiers de posidonies.
  • Sylvie Gobert, Docteur en Sciences et présidente du Laboratoire d’Océanologie Biologique de l’Université de Liège.
  • Willy Champenois qui, dans sa thèse, souhaite écouter les herbiers de posidonies.

Mais également de grands preneurs de son sous-marin, qui offrent leur concours.

  • Angelo Farina, qui a été le tout premier à effectuer des prises de son sous-marines ambisonique.  Et Enrico Armelloni nous a fait parvenir du matériel sonore remarquable.
  • Timo Klinge, qui a posé ses arbres microphoniques dans de nombreux fonds marins.

Tous ont réalisé des prises de son immersives (on ne peut rêver mot plus juste) de grande qualité.

Tous proposent d’aider dans cette quête du son du vivant à partir de leur point de vue. Cette confiance et cet engagement décrivent bien l’engouement pour ce projet multisensoriel.

 

Première installation annoncée 24 janvier 2017 dans le cadre de la soirée sur l’écoute de la biodiversité de La Semaine du Son.

Auditorium du Musée de la Marine

Jardins du Trocadéro, 17 Place du Trocadéro et du 11 Novembre 75116 Paris

Début de l’installation : 17h45

Inscriptions sur le site de La Semaine du Son

Revolution Slider Error: Slider with alias sds not found.
Maybe you mean: 'cata' or 'danse' or 'photography1' or 'main-feature-slider' or 'classicslider1'

 

 

Jean-Marc L’Hôtel

Cyril Burget